Interprétation dessin
Modélisation 3D
Processus Modéligraphie

© Tous droits réservés, reproduction même partielle interdite 

Modéligraphie

               

                                  La Modéligraphie® n'est pas une photo

                                                        C'est un procédé d'art novateur

Une modélisation en 3D à partir d'un dessin original, répertoriée,

édition limtée et numérotée, signée et certifiée.

Une rencontre entre l’Art et la Science

Afin de mieux comprendre ce procédé d’Art, revenons sur deux techniques connues du public, la gravure et la lithographie, en nous limitant au cas d’une impression sur papier.

 

Concernant la gravure (on retrouve des traces de ce procédé aux temps du paléolithique), elle désigne un ensemble de techniques qui permettent de reproduire une image, exécutée en incisant ou en creusant une matrice à l’aide d’un outil ou d’un mordant, telle une plaque de cuivre, dans le cas d’une pointe sèche par exemple. Après encrage, la matrice est imprimée sur du papier (ou un autre support). Le peintre Dürer (1471-1528) s’illustra dans la pratique de cet art.

La lithographie (dessin sur pierre) quant à elle, fut inventée par Aloys Senefelder qui la mit au point entre 1796 et 1798. Cette technique révolutionnaire permettait d'imprimer des images à plat (contrairement à la gravure réalisée en creux), à partir d’un dessin tracé avec une encre ou un crayon gras sur une pierre calcaire. Le point commun de ces deux techniques étant de permettre une impression en nombre, nombre qui sera limité dans le cas d’une création artistique. Toutefois afin de pouvoir qualifier un tirage d’original, la matrice devra être tracée de la main du créateur du sujet imprimé. Dans le cas contraire, on parlera de tirage d’interprétation.

Revenons maintenant à la Modéligraphie® : reproduction par impression numérique sur papiers d’Art référencés d’une œuvre graphique obtenue à partir d’une modélisation 3D entièrement imaginée et créée sur ordinateur par le même créateur et à partir d’un dessin original exécuté par lui-même.

Un tirage ne pourra être considéré comme original qu’à condition que le nombre d’impressions soit limité et déterminé à l’avance, chaque exemplaire devant être signé et numéroté par l'artiste. Afin de protéger les oeuvres, elles seront toutes répertoriées sous un numéro d’identification qui sera reporté sur leur certificat d’authenticité. Ce procédé s'inscrit dans la droite ligne des procédés d'impression d'Art nobles évoqués précédemment, chacun en phase avec son époque. En effet dans le cas de la Modéligraphie®, on peut rapprocher l’ordinateur à la matrice d’une gravure ou à la pierre d’une lithographie.

Ce procédé d’Art est l'expression de son temps avec l'utilisation des technologies numériques mises au service d'une création graphique originale.

Les fondamentaux de la peinture et du dessin sont ici respectés. Concernant la série consacrée à Dijon contenue dans ce livre le tirage a été limité à 30 exemplaires, numérotés de 1 à 30.

Comment est née la Modéligraphie®

 

extrait du livre "Dijon, renaissance de ses monuments disparus"

« Je marche dans l'antiquité la plus reculée. Je veux relier le passé au présent, reprendre le souvenir, juger et arriver à compléter »   Auguste Rodin

« Ces mots de Rodin ont fait un jour écho en moi, lorsque je découvris les œuvres de Germain Gallet stockées dans la mémoire de son ordinateur, des œuvres qu’il créait avec passion depuis une dizaine d'années, en grand secret et pour son seul plaisir. Il avait choisi de les consacrer à la ville de Dijon et à ses monuments disparus, comme un hommage rendu à la cité des Ducs de Bourgogne.

En 2016, le jeune créateur décida de me dévoiler le résultat de son travail : une série constituée d'une quarantaine d’œuvres numériques, retraçant l’histoire de certains monuments et lieux emblématiques de Dijon, qui furent et ne sont plus. Avec fougue et passion il se mit à commenter chacune de ses créations, attirant mon attention sur l'intérêt historique qu'elles présentaient et sur la complexité du procédé d’élaboration à travers l’utilisation des outils numériques.

Il m’expliqua une des grandes difficultés qu’il eut à surmonter, celle de parvenir au rendu final qu’il s’était fixé d’atteindre. Bien que je trouvai ses créations très réussies, il me fallut un peu de temps avant de prendre toute la mesure de l'intérêt de son travail. Ce jour arriva et il marqua le début d’une aventure artistique que nous allons vous raconter.

Je dois vous préciser les raisons qui m’ont convaincue de me lancer dans cette nouvelle expérience qui marquera mon parcours professionnel de galeriste. Tout d’abord, je fus séduite par l’originalité du sujet traité, son côté inédit et la maîtrise dans l’exécution et le rendu graphique. Ensuite, l'utilisation des technologies numériques que le créateur avait décidé de mettre au service de son art, me donnait l’occasion de présenter pour la première fois cette forme d’expression artistique en phase avec notre époque …. »

Lorella Santiago

.